Des divulgations ont souvent été publiées pour ridiculiser les francs-maçons, en dévoilant leurs pratiques d’une manière exagérée.
Exemple de divulgation anglaise :
« Le Grand Mystère des Franc-Maçons découvert » – 1700 ou 1724

Il n’en demeure pas moins que ce sont souvent ces documents qui ont fait référence en matière de rituels. Ainsi « La maçonnerie disséquée » de Samuel Prichard (voir la rubrique « Textes fondateurs »), source non maçonnique, montre les différences naissantes entre les Anciens et les Modernes dans leurs pratiques des rituels.
Après cette divulgation anglaise de 1730, rien d’important ne fut plus publié en Angleterre jusqu’en 1760.

Principales divulgations françaises de la 1ère moitié du 18ème siècle
Informations extraites de l’article éponyme publiédans le blog de la Loge Phénix à l’Orient de Perpignan (

Les textes français furent beaucoup plus nombreux.
La  plus ancienne description en langue française d’une initiation maçonnique « La Réception d’un Frey-Maçon » est publiée en 1737 à Paris par le Lieutenant Général de Police René Hérault. Il l’aurait obtenue par une actrice (?) de l’Opéra, Mlle Carton, qui l’aurait extorquée d’un Anglais en échange de ses charmes !
(document original)

Un texte célèbre « Le Secret des Francs-Maçons trahi » est publié  en 1744 par l’Abbé Gabriel-Louis Pérau, peu avant d’avoir été reçu Maçon.
Son concurrent Louis Travenol publie « Le Catéchisme des Francs-Maçons »  en 1744  sous le pseudonyme de Léonard Gabanon. La description du 3ème Grade y est précise, de même que ses illustrations.

Il semble que certaines divulgation aient eu pour objectif de semer la confusion dans le public, issues des milieux maçonniques pour lutter contre l’introduction en Loge de faux maçons qui ont eu connaissance des divulgations précédentes. Citons :

  • « La Franc-Maçonne, ou Révélation des Mystères des Francs-Maçons » – 1744 – auteur anonyme…
  • « Le Parfait Maçon ou les Véritables Secrets des quatre Grades d’Apprenti, Compagnon, Maître ordinaire et Ecossais de la Franche Maçonnerie » – 1744 – auteur anonyme…
  • « Le Sceau Rompu ou la Loge Ouverte aux Profanes par un Franc-Maçon » – 1745 – Auteur inconnu…

« L’Ordre des Francs-Maçons Trahis, et le Secret des Mopses Révélé » – 1745 – Gabriel-Louis Pérau, présente une compilation dont le mérite est de ne prendre que le meilleur de l’époque.
(document original … patience !)

« Les Francs-Maçons Ecrasés » – 1747 – Abbé Larudan.
Le document apparait nettement plus farfelu.

« La Désolation des Entrepreneurs Modernes du Temple de Jérusalem », ou « Nouveau Catéchisme des Francs-Maçons » – 1747 – est publié par Léonard Gabanon qui complète son 1er document : description des origines de l’Ordre, de son organisation,  du symbolisme de la réception des 3 grades, avec leur Catéchisme respectif…

« L’Anti Maçon ou les Mystères de la Maçonnerie, Dévoilés par un Profane »  1748 – auteur anonyme…
Cette divulgation confirmation  que « Le Parfait Maçon » et « La Franc-Maçonne » ont été délibérément publiés pour égarer le public.

« Le Maçon Démasqué ou le Vrai Secret des Maçons » – 1751 – auteur anonyme.
Son intérêt est de montrer les variantes qui se font jour, lesquelles amèneront la Chambre des Grades à lutter contre une « diversité révoltante ».

VOIR aussi :
– article sur « La divulgation de l’abbé Pérau »

– article sur « La divulgation de l’abbé Larudan »

Laisser un commentaire