CÉRÉMONIE DE L’EQUINOXE DE PRINTEMPS

Classé dans : Rituels insolites | 0

Rituel écrit par Chrétien-Guillaume Riebesthal

Né à Strasbourg, le 28 Mars 1769.
Capitaine à la retraite et chevalier de la légion d’honneur, il fut Aff.·. le 4. III. 5812 , 77e degré,
Il fut membre d’honneur de la L.·. Misraïm Les Méditateurs de la nature, O.·. de Lausanne, 17°8°5825.
Le F.·. Riebesthal était également Gr.·. El.·. Chev.·. K.·. D.·. H.·. 30e degré, Très-Sage d’honneur AD VITAM du Souv.·. Chap.·., décoré d’un maillet d’honneur, Membre honoraire et Représentant à l’At.·. de la R.·. L.·. de la Persévérance – O.·.. de Lauterbourg, Membre honor.·. des RR.·. LL.·. et Souv.·. Chap.·. des Frères Réunis et des Cœurs-Fidèles – en cet O.·.,  et des RR.·. LL.·. des Disciples de St.-Vincent de Paul – O.·. de Paris, de la Parfaite Harmonie – O.·. de Mulhouse, et de l’Aigle Francfortoise – O.·. de Francfort.

On pourra s’étonner, de nos jours, de l’importance donnée aux invocations au GADLU. Nous sommes en 1826, les rituels du Régulateurs de 1801 ont été modifiés sous la houlette de Nicolas des Etangs et de Ragon, respectivement Vénérable et créateur de la loge des Trinosophes.
Ce déisme est dans l’air du temps. Accéder à la culture et à la raison est un moyen de plaire à Dieu. La raison et la Science sont divinisés : « Dieu c’est la vérité , n’enseignez donc que la vérité ».
Comme bien des maçons de l’époque, ils pratiquent plusieurs rites en même temps, ce qui leur donne un champ d’expérimentation plus vaste. Ils sont dans les hauts-grades de tous les rites pratiqués – Rite français, REAA, Misraïm – et l’on ressent cela dans leur volonté d’une maçonnerie universelle. Sous l’impulsion de Nicolas des Etangs le rite français proprement dit s’arrête aux trois premiers grades, les grades supérieurs étant ceux du REAA. Cette tendance va perdurer pendant le XIXème siècle et la première moitié du XXème siècle . Pendant la Grande Maîtrise de Murat le Rite français sera limité également aux grades bleus. Mais les Quatre ordres des hauts grades reviennent (après les 30 degrés du REAA), avec une énorme différence cependant :
Le 1er Ordre est celui de Rose croix (18ème du REAA) , le second ordre est celui de chevalier Kadosch (30ème du REAA), le 3ème Ordre est celui de Prince du Royal Secret (32éme du REAA) et le 4ème Ordre est celui de Grand Inspecteur Général (33ème du REAA)…………..

CÉRÉMONIAL DE LA FÊTE DU RÉVEIL DE LA NATURE A L’ÉQUINOXE DU PRINTEMPS.

Cette cérémonie a eu lieu la première fois à l’équinoxe du printemps de l’année 5822, et depuis cette date dans les RR:. Loges de la Vraie-Fraternité et des Frères-Réunis de l’Or:.de Strasbourg, où toutes les fêtes maçonniques sont célébrées par ces deux At:. réunis, malgré la différence des Rites qu’ils professent.

DÉCORATION DE LA LOGE.

Fête devant être célébrée le jour de l’Équinoxe du Printemps, ou au moins le premier dimanche qui suit cet Équinoxe, la Loge sera décorée ainsi qu’il suit ; savoir :
– Au milieu de l’Orient , sous le trône ou au-dessus, sera comme de coutume , un triangle brillant, en forme de gloire , avec le nom Jéhovah ou simplement le Jod en caractères hébreux.
– du côté midi du trône, sera un transparent représentant un soleil élevé au-dessus d’un tombeau.
– à côté de ce soleil sera un autre transparent représentant la constellation du Bélier.
–  près de ce dernier transparent sera placé une table, sur laquelle il y aura un agneau en pâtisserie, un couteau, une coupe et un vase rempli de vin.
– Du côté Nord du trône, sera la Lune ; à côté de la Lune, en face du Bélier, sera un transparent représentant un oranger chargé de fleurs et de fruits verts.
– Près de ce dernier transparent, sera placé une autre table, sur laquelle il y aura une base de forme elliptique, supportant douze colonnes placées à distance égale autour d’une colonne qui sera dans le centre de l’ellipse, et qui supportera un globe ; chacune des douze autres colonnes supportera une bougie prête à être allumée. La hauteur de ces douze colonnes diminuera sur chaque moitié de la circonférence qu’elles forment entre elles ; de manière que le cercle elliptique des douze Et. : qu’elles supportent, coupe en deux parties égales l’équateur du globe et fasse avec lui un angle d’environ 24 degrés. Il y aura en outre sur la même table un Encensoir et un vase contenant des parfums.
– Sur l’autel, il y aura un chandelier à trois branches, mais fait de manière que ces branches,  et les trois Et:. qui y seront placées, soient sur une même ligne horizontale, qui s’étend du Midi au Nord. Au-dessous de chaque Et:. sera adaptée une des inscriptions suivantes : SAGESSE. JUSTICE. BONTÉ.
– Au milieu de la Loge, à la place du tableau, sera un carré long de la hauteur d’environ neuf pouces. A côté de ce carré long, qui sera couvert d’un tapis noir, se trouveront trois candélabres portant des flambeaux, placés de la manière indiquée dans le cahier d’App.·. de chaque rite. Le candélabre placé du côté de l’orateur sera décoré de l’inscription : AU GR :.AR :. DE L’UN :., celui du côté du 1° Surv:. de l’inscription : A LA
VERTU , et celui du côté du 2° Surv:. de l’inscription : A L’HUMANITÉ. Il y aura sur le tapis du carré long en réalité, et non en peinture , un Compas, une Equerre, un Niveau, un Aplomb, une Pierre brute, une Pierre cubique à pointe, un Maillet, un Ciseau, une Règle, une Planche à tracer, une Corde d’union et une Sphère armillaire, qui sera placée dans l’angle compris entre la ligne du Nord et celle de l’Orient ; les précédents
objets seront placés comme il est prescrit par les cahiers des divers rites.
Douze triangles portant chacun trois étoiles, décoreront la Loge; savoir : six du côté compris entre l’Or:. et l’Occ:. en passant par le Midi, et six du côté compris entre l’Or:. et l’Occ:. en passant par le Nord.
La Loge sera ornée de guirlandes de fleurs.
– Les trois transparents , représentant le Soleil , la constellation du Bélier et l’oranger , seront cachés, et ne paraîtront que lorsqu’il en sera temps.
Au commencement des Trav:. il n’y aura que neuf étoiles d’allumées : trois sur l’autel , deux devant chaque Surv. ·., une devant l’Orat.·. et une devant le Secrét. .
– Les trente-six étoiles des douze triangles devront, dans le cas où il sera possible, être allumées dans un même instant, par le fluide électrique.
Les FF… qui possèdent le grade de R:.+, porteront jusqu’au moment où toutes les étoiles s’allument, leurs décorations en noir.

TRAVAUX DE LA FÊTE DU RÉVEIL DE LA NATURE.

Les travaux seront ouverts, comme de coutume , au grade d’App:. ; la lecture du tracé des derniers Trav :.  sera faite, et ensuite les Députations et les Visit:. seront introduits et reçus suivant l’usage.

Après cette introduction, le Vén:. fera connaître dans un discours, le but de la fête du jour, qui consiste dans la célébration du commencement de la nouvelle année maçonnique, et du retour du soleil à l’équinoxe du printemps ; les Vrais Maçons devant se réunir à cette époque pour rendre grâces au Gr:.Ar:.de l’Un:. des bienfaits qu’il a répandus sur les hommes dans l’année précédente, et pour l’invoquer afin qu’il bénisse leurs Trav:., et qu’il les maintienne dans le chemin de la vertu pendant l’année qui commence. Le Vén:.s’attachera principalement dans ce discours à appeler l’attention des FF:. sur les différentes cérémonies qui auront lieu, afin qu’ils puissent mieux en éprouver l’effet, et sentir l’avantage du culte raisonnable, naturel et purement moral, que la Franc-Maç:. doit professer.

Le Vén:. ayant terminé son discours, frappera un coup et dira :
D. F:.1° Surv:., à quelle époque sommes-nous ?
R. « A l’époque où l’année 58.. a commencé son cours.
D. « Puisque nous sommes arrivés à une époque aussi solennelle, FF:. 1er et 2″° Surv :. annoncez chacun sur votre Col:. que je vais commencer les travaux qui y sont relatifs, et venez-vous joindre à moi à cet effet. »
Les Surv:. ayant annoncé, le Vén:. dit :
« Debout et à l’ordre mes FF:.
Alors les deux Surv:. quitteront leurs places pour se joindre au Vén.·. en se plaçant à côté de lui, le 1° à droite, et l’autre à gauche. 
Le Vén .·., accompagné des deux Surv:. se rendra à la table sur laquelle se trouvent l’encensoir et les parfums ; il remettra l’encensoir au 1° Surv:. et le vase à parfums au second, et se placera ensuite avec eux devant l’autel, en faisant face à l’Orient, où il prononcera l’invocation suivante , en tenant la main droite à l’ordre, et dans l’autre main le rituel.
INVOCATION. .
« Être éternel et immuable, que nous adorons sous le nom de Jéhovah ! ta présence remplit l’univers, et ta Toute-puissance , ta Sagesse, ta Justice et ta Bonté se manifestent dans toute l’étendue de l’immensité. Un seul et même instant développe devant toi et la durée infinie du passé et celle de l’avenir, et avec chaque moment commence à ton égard une nouvelle éternité.
Les mortels habitants de la terre voient au contraire , avec chaque jour, approcher la fin de leur frêle existence, et ils comptent  avec soin les heures, les jours, les mois et les années, pendant que la nature leur apporte avec chaque nouveau jour de nouvelles preuves de ta Sagesse, de ta Justice et de ta Bonté.
L’année 58.. vient de s’engloutir dans l’abîme du passé ; mais nous continuerons néanmoins à jouir des bienfaits que ta divine providence a versé sur nous pendant son cours. Une nouvelle année vient de commencer, en nous promettant de nouvelles jouissances, et le globe majestueux du Soleil s’est rapproché de l’Equinoxe du Printemps, pour apporter dans notre hémisphère la lumière, la chaleur et la vie. C’est en célébrant cette époque solennelle, que les Enfants de la Lum:. viennent t’offrir leur encens, comme une preuve de la profonde vénération et de la gratitude vive et sincère dont ils sont pénétrés.
Hommage et gloire à ta Sagesse, à ta Justice et à ta Bonté infinies ! »
Le Vén. ·. en prononçant ces derniers mots, encense trois fois le chandelier à trois branches.
« Fais, ô Gr:.Ar:.de l’Un. ., que ces trois perfections divines soient toujours présentes à nos esprits ; qu’elles soient la base de toutes nos opinions religieuses, et les seuls guides de notre volonté ; afin que nous soyons sages, justes et bons, tant par rapport à nous-mêmes, que par rapport à nos semblables. Amen ! »

Le Vén:. allume une petite bougie à l’une des Et:. du chandelier à trois branches et s’approche avec les deux Surv:., du candélabre placé du côté de l’orateur , où il continue :
« Être infiniment sage, tu nous as doués de la raison pour nous mettre en état de distinguer le vrai du faux, d’observer et d’admirer les chefs-d’œuvre que ta toute puissance opère dans la nature, et d’y reconnaître la preuve évidente de ta grandeur et de tes perfections. »
Le Vén. · .. allume et encense une fois le flambeau du candélabre.
« Allume à jamais dans nos cœurs la vénération et la gratitude que nous te devons. Conduis-nous dans le chemin de la vérité, et communique à nos esprits la force de concevoir des idées dignes de toi, afin que nous ne cessions jamais de reconnaître en toi l’être le plus parfait possible. Amen ! »
Le Vén:. et les Surv:. vont au candélabre placé du côté du 1″ Surv:. et le Vén:. continue :
« Être infiniment juste, tu nous as doués d’une conscience qui juge nos actions, en nous faisant sentir la différence entre le bien et le mal. »
Le Vén:. allume le flambeau et l’encense.
« Allume dans nos cœurs l’amour de la vertu. Conserve à nos consciences la pureté que tu leur as communiquée , et préserve-nous de toute action dont l’effet pourrait devenir nuisible, soit à nous-mêmes, soit à nos semblables. Amen ! »
Le Vén:. et les Surv:. se rendent au candélabre placé du côté du 2 Surv:. et le Vén:. continue :
« Être infiniment bon, tu nous as doués d’une libre volonté ; pour que nous puissions choisir entre le bien et le mal, et pour que nous puissions éprouver une satisfaction d’autant plus grande, lorsque nous aurons contribué à notre bonheur, en faisant le bien. Tu veux que les hommes soient liés entre eux, et à cet effet , ta sagesse a réglé les choses de manière que le bonheur individuel ne peut avoir lieu sans qu’il soit le résultat du bonheur commun. »
Le Vén:. allume le flambeau et l’encense.
« Allume donc dans nos cœurs l’amour de nos semblables, et communique à tous les Enfants de la Lum:. l’ardeur et la force de travailler sans relâche au bien de l’humanité, dans lequel consiste le but noble et généreux de notre institution. Amen ! »
Après cette invocation, le Vén:. retourne à l’Or:. avec les Surv:. qui déposent l’encensoir et les parfums à leurs places, et se rendent ensuite à leurs plates-formes. Pendant ce temps, l’harmonie se fait entendre.
Ensuite le Vén:. frappe un coup et dit :
D. « F:.1° Surv:., où sommes-nous ? »
R. « Dans une Loge juste et parfaite. »
D. « Sous quel point géométrique est-elle située ? »
R. « Sous le … degré, … minutes , … secondes de latitude boréale. »
D. « A quelle élévation voyons-nous le soleil ? »
R. « Près du point équinoxial du Printemps. »
D. « Quel effet devons-nous attendre de cette position ? »
R. « Que le soleil, après avoir passé l’équateur, communiquera aux régions de notre hémisphère une nouvelle lumière , une chaleur bienfaisante et une nouvelle vie à tout ce qui y existe. »
D. « Par quel moyen ce passage aura-t-il lieu ? »
R. « Par le sacrifice allégorique du Bélier, que les peuples de l’antiquité appelaient l’agneau céleste ! »
D. « Qu’entendez-vous par ce sacrifice allégorique ?
R. « Que la constellation du Bélier doit être éclipsée et se perdre dans les rayons du soleil, pour que nous puissions sentir les effets de sa bienfaisante lumière. »
Après cette réponse, le Vén.·. dit : ,
« Debout et à l’ordre , mes FF:. »
Le Vén:. allume les douze étoiles de l’ellipse à douze colonnes, et les R:. + quittent leurs cordons noirs et prennent le rouge ;
le Vén:. continue.
« Que l’obscurité s’évanouisse, et que l’éclat d’une nouvelle lumière paraisse sur la surface de notre hémisphère, pour y revivifier tout ce qui existe. Que la vraie lumière dissipe les ténèbres de l’erreur, comme le soleil dissipe les ombres de la nuit. Que le Gr:. Ar:. de l’Un:. couvre la terre de ses bienfaits , et répande sa bénédiction d’Or:. en Occ:., et du Midi au Nord sur tout ce qui respire. Amen !
Joignez-vous à moi, mes FF:., pour saluer le retour du soleil sur notre hémisphère, par une triple batterie. » ( On applaudit. )

Dès le commencement du discours précédent , le Maît.·. de Cér.·. tranche l’agneau, et l’Architecte a soin que tous les transparents paraissent, et que toutes les étoiles s’allument. L’harmonie se fait entendre à la suite de l’applaudissement.
Ensuite le Vén:. accorde la parole au F:.Orateur, et dès que son discours est terminé et que l’Orateur a été remercié, le Vén. · . dit :
« FF:.1° et 2° Surv.·., invitez les FF:. qui décorent les deux Col. ·. à se réunir à moi , pour terminer les Trav:. de cette journée solennelle, en resserrant les nœuds du lien sacré de l’amitié sincère qui nous unit, et en consommant à cet effet les aliments que la divine providence a mis à notre disposition. »
Cette invitation ayant été répétée par les Surv:., le Vén. ·. dit :
« Rassemblez-vous autour du tableau, mes FF:. »
Tous les FF:.  se lèvent et se rassemblent autour du tableau. On porte devant le Vén:. la table sur laquelle se trouvent l’agneau coupé, le vase rempli de vin et la coupe, et le Vén. ·. étend sa main droite au-dessus en disant :
« G:. A:. de l’Un:., bénis les aliments que nous allons consommer à ta gloire. Conserve dans nos cœurs l’amitié fraternelle qui nous unit, et fais que son but et ses effets soient toujours salutaires pour l’humanité,  Amen ! »
Le Vén:. prend le plat sur lequel se trouve l’agneau découpé, et après en avoir pris un morceau, il présente le plat au F:. qui est à sa droite , en disant :
« Prenez et partagez entre vous le même aliment, en témoignage de la sincérité des sentiments fraternels dont vous êtes animés l’un pour l’autre. »
Ensuite il prend la coupe, boit et la présente au F:. qui est à sa droite, en disant :
« Prenez et buvez dans la même coupe avec vos FF. . et que cette liqueur fortifie l’attachement que vous leur avez voué. »
Après que la coupe a passé, le Vén:. donne le baiser de paix au F:.qui est à sa droite et à celui qui est à sa gauche, et le Maît:. des Cér:. le lui rend, après qu’il a circulé des deux côtés jusqu’à lui , et chacun reprend sa place.
Ensuite les Trav:. reprennent leur cours ordinaire , et se ferment comme de coutume.

Loges qui ont fait souscrire au Rituel mac:.
La Loge des Arts de la Régularité, à l’Or. de Perpignan, 1.
La Loge des Cœurs Fidèles, à l’Or. .. de Strasbourg, 6.
La Loge des Cœurs Unis, à l’Or. .. de Vesoul, 1.
La Loge des Frères-Réunis, à l’Or. .. de Strasbourg, 6.
La Loge de la Réunion, à l’Or. .. d’Ajaccio (Corse), 1.
La Loge de la Rose étoilée régénérée à l’Or. de Paris, 1.
La Loge de la Vraie-Fraternité, à l’Or. .. de Strasbourg, 7.

Laisser un commentaire